OPHITE


OPHITE
OPHITE

OPHITE

Nom local donné par A. Lacroix à une dolérite particulière des Pyrénées. Les ophites sont des roches basiques, souvent vacuolaires, d’une teinte verte plus ou moins foncée avec des taches blanches étoilées (d’où leur aspect comparable à celui d’une peau de serpent). Cette dolérite présente une structure pœcilitique particulière, dans laquelle des cristaux de pyroxène englobent des lattes de plagioclase, qui sont ici de petite taille. Ces pyroxènes, initialement de l’augite, sont souvent altérés en amphiboles (ouralite), donnant à la roche sa teinte verte. Ces roches peuvent contenir de nombreux autres produits d’altération (chlorite, serpentine, épidote...). Quand l’altération devient plus importante, on lui donne le nom de diabase. Précisons que, dans la littérature anglo-saxonne, le terme de diabase désigne les roches vertes au sens large. Actuellement, le terme d’ophite n’est employé que dans la géologie pyrénéenne, seul le qualificatif ophitique devrait être conservé pour définir une structure doléritique pœcilitique où les lattes de feldspath sont englobées dans de grands cristaux de pyroxène.

1. ophite [ ɔfit ] n. m.
• 1495; lat. ophites, mot gr., de ophis, les rayures de la pierre évoquant une peau de serpent
Minér. Roche magmatique de couleur sombre (souvent verdâtre), parfois avec des cristaux blancs de feldspath en filets. ophite 2. ophite [ ɔfit ] n. m.
• 1765; cf. 1. ophite
Hist. relig. Membre d'une secte gnostique égyptienne (IIe s. apr. J.-C.) vouant un culte au serpent qui avait tenté Ève (pour avoir révélé à l'homme la connaissance du bien et du mal) et faisant de cet animal un symbole du Messie.

ophite nom (latin ophites, du grec ophitês) Membre d'une secte gnostique (IIe-IVe s.) qui faisait du serpent, et plus précisément du serpent de la Genèse, le détenteur de la connaissance (gnose) du bien et du mal. ● ophite nom masculin Dolérite à structure ophitique.

I.
⇒OPHITE1, subst. masc.
MINÉRAL. Diorite de couleur vert sombre, rayée de filets jaunes qui se croisent, présentant l'aspect d'une peau de serpent. On donne dans certaines régions, le nom d'ophite ou de serpentine à des diorites à grains très fins amorphes (BOURDE, Trav. publ., 1928, p.71). Nous traversons ensuite la région infernale des mines de cuivre du Rio-Tinto. C'est une suite d'immenses gradins circulaires taillés dans la montagne, et d'une pierre vert-de-gris ou marbrée comme l'ophite (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p.165).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1531 [éd.] (JEAN DE VIGNAY, Miroir historial, V, 2); 2. 1694 marbre ophite (CORNEILLE). Empr. au lat. de l'époque imp. ophites, de même sens que le fr., gr. «id.».
II.
⇒OPHITE2, subst. masc.
HIST. RELIG. Membre d'une secte gnostique du IIe s. qui vouait un culte au serpent et voyait en cet animal un symbole du Messie. Antoine effrayé se bouche les oreilles, pousse un cri, et la foule des hérésies s'entr'ouvre pour donner passage au choeur des ophites, portant un immense serpent-python à couleur dorée, avec des taches de saphir et des taches noires (FLAUB., Tentation, 1849, p.255).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1704 (Trév.). Empr. au b. lat. chrét. ophitae, de même sens que le fr. (IIIe s. ds BLAISE Lat. chrét.).

1. ophite [ɔfit] n. m.
ÉTYM. 1495; lat. ophites, mot grec, de ophis, les rayures de la pierre évoquant une peau de serpent.
Minér. Marbre de couleur sombre (souvent verdâtre), parfois avec des cristaux blancs de feldspath en filets. || Les ophites sont susceptibles d'un beau poli.
————————
2. ophite [ɔfit] n. m.
ÉTYM. 1765; mot grec, → le précédent.
Hist. relig. Membre d'une secte gnostique égyptienne (IIe s. après J.-C.) vouant un culte au serpent qui avait tenté Ève (pour avoir révélé à l'homme la connaissance du bien et du mal) et faisant de cet animal un symbole du Messie.
0 Les sectes ophiolâtres, si nombreuses dans l'antiquité, se prêtaient surtout à ces folles associations. Sous le nom de nahassiens ou d'ophites se groupèrent quelques païens adorateurs du serpent (…) les ophites avaient des serpents apprivoisés (…) qu'ils tenaient dans des cages; au moment de célébrer les mystères, ils ouvraient la porte au petit dieu et l'appelaient.
Renan, Marc-Aurèle, VIII, Œ. compl., t. V, p. 824.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ophite — 1. (o fi t ) s. m. Nom donné à certaines roches trappéennes des Pyrénées, d une composition variable.    Sorte de marbre dont la couleur est d un vert obscur, rayé de filets jaunes qui se croisent. •   Le feldspath et le schorl : ce mélange est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Ophite — O phite, n. [L. ophites, Gr. ofi ths (sc. ?), a kind of marble spotted like a serpent: cf. F. ophite.] (Min.) A greenish spotted porphyry, being a diabase whose pyroxene has been altered to uralite; first found in the Pyreness. So called from the …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Ophite — O phite, n. [L. Ophitae, pl. See {Ophite}, a.] (Eccl. Hist.) A mamber of a Gnostic serpent worshiping sect of the second century. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Ophite — O phite, a. [Gr. ofi ths, fr. o fis a serpent.] Of or pertaining to a serpent. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Ophite — may refer to: Ophites, an ancient Gnostic sect in Syria and Egypt A name for verd antique, a type of serpentinite building stone This disambiguation page lists articles associated with the same title. If an internal lin …   Wikipedia

  • OPHITE — s. m. Espèce de porphyre antique, ainsi nommé, parce qu il rappelle, par son fond vert tacheté de blanc, la peau bigarrée des serpents. On dit aussi, Du marbre ophite ; et alors Ophite est adjectif …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Ophite — Pour les articles homonymes, voir Ophite (homonymie). L ophite est une dolérite, une roche magmatique compacte, intermédiaire entre le gabbro et le basalte. Il s agit d une dolérite à structure particulière, fréquente dans le Trias supérieur des… …   Wikipédia en Français

  • OPHITE — n. m. Sorte de porphyre ainsi nommé parce qu’il rappelle, par son fond vert tacheté de blanc, la peau bigarrée des serpents. Par apposition, Marbre ophite …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ophite — ophitic /oh fit ik/, adj. /of uyt, oh fuyt/, n. Petrol. a diabase in which elongate crystals of plagioclase are embedded in pyroxene. [1350 1400; ME ophites < L ophites serpentine stone < Gk ophítes (líthos) serpentine (stone), equiv. to óph(is)… …   Universalium

  • ophite — n. (Min.) 1. Serpentine, ophiolite. 2. Verd antique marble. 3. Green porphyry, oriental verd antique …   New dictionary of synonyms


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.